L'aïkido et l'enfant :


Petit conte sur l'histoire de l'Aïkido à l'attention des enfants: (Cliquez ici)


Cette discipline martiale traditionnelle est accessible à tous car la recherche fondamentale de l’aïkidoka
est celle de l’harmonie. Il s’agit de trouver son propre équilibre, de s’accorder avec les autres, avec son
environnement en général. Enfants, adolescents et adultes peuvent pratiquer l’aïkido. La mixité est
présente dans tous les cours. Aucune condition physique particulière ni aucune préparation préalable ne
sont nécessaires pour pratiquer cette discipline. L’aïkido ne comporte pas d’aspects compétitifs. Chacun
peut évoluer en fonction de ses capacités et de sa motivation. Ainsi, l’accent est mis sur l’échange, l’aide
et surtout la complémentarité de chacun.
Le cours commence par un salut collectif en position à genoux, à la japonaise. Cette position du corps
favorise la concentration ainsi que l’attention et la prise de conscience de son propre corps.
Sur le plan organique, cette posture droite, sans tension, favorise une décontraction totale et aide à
mieux respirer.
L’aïkido, tout en mettent en place  et en développant  des qualités martiales telles que le courage,
l‘endurance, la persévérance et une meilleure maîtrise du corps, offre aux enfants en particulier un autre
atout : apprendre des techniques efficaces et favoriser le sens de valeurs essentielles aux rapports
humains, comme le respect d’autrui, la civilité et la tolérance.
Sur le tatami, enfants expérimentées et débutants travaillent ensemble et petit à petit, ils développent de
la   tolérance   et   de   la   compréhension   dans   leurs   rapports   martiaux.   Cet   état   d’esprit   aura   des
répercussions positives dans leurs rapports à l’école ou à la maison dans le sens où ils se sentiront moins
en rivalité avec les autres.

A travers la réalisation de techniques martiales et la mise en œuvre de principes de base immuable, la
pratique de l’aïkido est un outil qui permet de développer diverses compétences.
- un apprentissage ludique de la self-défense
- une amélioration des réflexes
- un travail adapté à la physiologie et à la motivation de chacun
- une meilleure gestion de l’espace
- une plus grande détente, souplesse et coordination motrice
- une meilleure gestion du stress et des conflits
- une prévention de la violence
- une meilleure concentration
- une plus grande maîtrise et confiance en soi
- une meilleure connaissance, écoute et maîtrise de son propre corps et de ses propres capacités et
limites.
- un contact avec les autres personnes qui favorise respect, communication et échange.
- une découverte de la culture orientale.

"   Le   but   de   l’aïkido   n’est   pas  de   détruire   l’autre   mais   de   se   construire   soi-même   "
fondateur de l’aïkido.Morihei Ueshiba.